Rétro parcours - Frédéric JAUDON

Dossier artistique en PDF www.cyclebi.com / dossier . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sculptures totémiques www.cyclebi.com / totem


2012 : Sélection dans le livre " Cent 1% " , édité par le Ministère de la Culture, pour le 60ème anniversaire du 1% artistique.
2011 : Recherches photographiques sur les traces urbaines : Morphose
2010
: Sculptures totémiques
2009 : Réalisation sculpture monumentale campus Schoelcher en Martinique, Arbre à Tambours
2008 : Projets oeuvres monumentales,Arbre à Tambours, Pierres Fichées ou Livres d'Or
2007 : Voyage initiatique dans les rues chinoises, projet sculptures pour Pékin : Porte à Porte

2006 : Retour vers la sculpture monumentale. Réalisation de l' Arche à palabre des ULIS.
2002 à 2005 : Ces années, je m'investis de plus en plus pour rechercher et développer une civilisation plus empathique, en particulier avec HUMUS Urbain . Je cherche à expérimenter de nouveaux rendez-vous citoyens, vers de nouvelles pistes culturelles plus participatives. Ma large expérience de terrain m'encourage dans cette direction et pour concrétiser mes obstinations, je m'appuie principalement sur les arts et le vélo.
1999 :J'invente
le vélo bi , marque et brevet déposés, qui provoque un véritable engouement dans toutes les classes d'âge et tous les milieux sociaux. Ses étonnantes performances m'ont permis de remporter le Grand Prix du Concours Lépine 2000 et de participer à de nombreux salons et télévisions.

1998 : Je fonde l'association HUMUS Urbain, pour rechercher et développer une culture conviviale génératrice d'empathie. Ces expérimentions de nouveaux protocoles de rencontres s'effectuent sans l'aide de Dopage Affectif.
1988 : Je prends ma carte à la Maison des Artistes. Désormais je réalise de plus en plus de sculptures, décors et effets spéciaux pour la photo, le cinéma ou la mode.
En parallèle, j'étudie les protocoles qui régissent les relations humaines, en particulier les grands événements qui rythment la vie, de la naissance à la mort en passant par la puberté ou le mariage. L'homme a besoin de régénérer les rites qui portent la cohérence et la cohésion sociale.
Exemple, je travaille sur la création de cérémonies funéraires laïques pour faciliter le travail de deuil et de mémoire. Les différentes formes d'art interviennent pleinement dans ces ritualisations.
1985 : Retour dans notre civilisation à Paris. Réalisation de décors de grands magasins et de salons pour les parfums Bogart et Ted Lapidus.
1980 à 84 : De multiples voyages à l'école d'anciennes sociétés pour mieux comprendre la place et le rôle de l'art dans la culture. Par exemple, avec des indiens en Amazonie ou des mariniers sur des péniches en Europe.
Périple d'un mois, 300 écluses, pour ramener de Belgique une péniche et son chargement de 250 tonnes de charbon sur Avignon.
1977 à 79 : Réalisation de performances artistiques dans divers lieux publics. Par exemple, tissage d'immenses toiles d'araignées suspendues à un mobile géant ou enfermement pendant 15 jours dans une cage en tulle pour improviser une carrosserie de voiture en baguettes toilées.
Réalisation d'une sculpture urbaine pour la bibliothèque des Eaux Claires de la ville de Grenoble.Un oeuf de taille humaine, enserré dans un arbre de vie.
Réalisation d'un lit escargot monumental (12 m² sur 3 m de haut).
Exposition de gonflages matelassés à la Maison des Artistes de Grenoble. (résumé années 1970)
1977 : Expérience de danse/théatre improvisé pour spectacle expérimental.
1976
: Quelques années en freelance :

· 3 mois au Théâtre de la Marelle (Grenoble) comme décorateur.
· 1 festival de Vizille comme assistant metteur en scène (avec Louis BEYLER).
· 1 autre Festival de Vizille comme réalisateur d'une partie des décors.
· 1 opéra comme peintre déco (Berlioz).
· 1 festival de Fourvière (Lyon) comme assistant décorateur (Oedipe Roi).
· 1 tournage de télévision comme décorateur (les revenants d'Ibsen avec Maria CASARES).
· 1 autre tournage de télévision comme ensemblier (ils viennent jusque dans nos draps).
1974 à 76 : Régisseur général au Centre Dramatique National des Alpes (Gabriel MONET et Georges LAVAUDANT). Pendant ces 4 années je pratique aussi des activités connexes : ensemblier, assistant décorateur, assistant à la mise en scène, concepteur d'effets spéciaux, de trucages et de machineries de théâtre.
1972 à 74 : Régisseur de scène à la Comédie des Alpes (René LESAGE, pionnier d'une réelle décentralisation culturelle et Bernard FLORIET).
1971
: Création du " Clystère " (Grenoble), un lieu de rencontres festives dédié au croisement des différents arts entre eux. Cette zone transculturelle avant-gardiste avait des activités qui allaient du débat philosophique au happening en passant par des scènes ouvertes.
1970
: Voyage de 4 mois pour étudier l'artisanat local en Orient, principalement en Afghanistan.
1969 : Acteur de théâtre de rue (Nice) avec une troupe qui expérimente la vie en communauté.
1951: Naissance au Maroc.


06.60.82.60.42 - Paris